Sauvegarde de la langue Pesh, le travail de Claudine Chamoreau à l’honneur

La Linguiste Claudine Chamoreau remet aux communautés pesh les premiers livres en langue pesh.

La linguiste Claudine Chamoreau s’est rendue à Tegucigalpa pour donner une conférence à l’Université nationale du Honduras (UNAH), après une visite de terrain dans les villages pesh où elle se rend régulièrement depuis 3 ans.

Linguiste vivant au Mexique, membre du CNRS et du CEMCA, Claudine Chamoreau a travaillé avec les communautés, afin d’élaborer des livres en langue pesh, à destination des enfants. L’enjeu est de favoriser la diffusion de cette langue en péril. Les livres édités en trois langues (pesh, espagnol, français) ont été remis au ministère de l’Éducation naturelle du Honduras et aux communautés qui ont contribué à son élaboration.

Ce sont les premiers en langue pesh. Le professeur Angel Martinez, qui a contribué au travail de collection des récits et de rédaction du livre, était présent lors de la remise des livres par l’ambassadeur de France, et a témoigné de l’importance de ces ouvrages pour sa communauté.

JPEG - 193.2 ko
Femme pesh lisant un ouvrage dans sa langue
JPEG - 6.6 ko
Claudine Chamoreau
JPEG - 6.9 ko
Enfants pesh étudiant la lecture

L'ambassadeur de France et le professeur Angel Martinez

Dernière mise à jour le : 19 décembre 2018
Retour en haut